Aller au contenu principal

Imprimer

05:07:2005

J’aime beaucoup aller chez les imprimeurs pour le bon à tirer. C’est ici et maintenant que le projet va enfin trouver sa vraie matérialité. Dans l’odeur de l’encre et le bruit des machines se tient un colloque de première importance : il s’agit de décider de ces ultimes réglages qui peuvent faire la différence : convient-il de monter le jaune ? d’alléger un peu le noir ? Allongée sur le pupitre d’examen, l’épreuve que l’on vient d’extraire de la presse est traitée avec autant d’attention qu’un malade sur la table d’opération. On l’ausculte au compte-fils, on lui prend le pouls au densitomètre. Un autre essai. Encore un. Allez, un dernier. On compare la nouvelle feuille avec l’ancienne… Ça va ? Ça va. La machine se lance, trouve son rythme, ça roule. Le conducteur surveille son bolide et compare régulièrement le résultat avec l’épreuve de référence…
En attendant le prochain calage, j’en profite pour mettre de côté quelques « macules », ces feuilles de passe qui ont servi pour les essais successifs : les résultats aléatoires qui s’y déposent par superposition sont toujours aussi fascinants.
Aujourd’hui commençait l’impression du catalogue XXXIX sur les presses de l’imprimerie BM, à Canéjan en Gironde, pour le compte de la Fondation Prince Pierre, Monaco.

Publicités

From → situations

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :