Skip to content
Tags

Composition abstraite

06:03:2012

Florence Henri

Si le blanc c’est le vide, l’assiette va tomber.
Si le vide c’est le noir, elle demeurera en place.
L’équilibre tient à peu de chose et notamment
à l’idée que l’on se fait des espaces pleins.
(En y regardant de plus près, on voit une poire.
On se demande bien ce qu’elle vient faire là).

Photo Florence Henri (New-York 1893, Compiègne 1982)
Texte Claude Bourgeyx, Fiction sur image,
Exposition Bauhausfotografie, arc en rêve+Goethe institut, février 1985

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :