Aller au contenu principal

Vingt

02:03:2013

20

La rue est encore vivante, et les magasins du trottoir d’en face encore ouverts. Les enseignes exercent leur fonction lumière, comme l’intérieur des magasins. Dans la rue, les voitures attendent de pouvoir continuer leur voyage dès que le feu aura changé de couleur. Dans quelques instants, ce paysage aura changé ; encore un peu plus tard il sera à nouveau tout autre… Les produits sont en désordre dans de grandes boîtes en bois : tout un univers riche et coloré de vêtements, parures, petits cadeaux et autres babioles sans qualité. Parmi eux, ce support blanc, épais, qui se dresse au bord d’une boîte en bois. Rectangulaire, dans le sens « portrait ». Deux chiffres : deux et zéro, écrits à la main avec de la peinture rouge. Aucune mention d’unité. La peinture est un peu écaillée, et le zéro est un peu penché. Ces chiffres occupent plus de la moitié supérieure du support. Ils semblent un peu à l’étroit sur leur place horizontale,  et prêts à sortir de l’écran. Par contre, ils sont dessinés sérieusement, et avec plein d’espérance.

Yigang Xing, Taiwan, 2012:12

Publicités
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :